PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Aéroport de Montréal : ce qui attend les passagers

Aéroports de Montréal – ça sera plus cher pour les passagers

Le PDG d’Aéroport de Montréal, Philippe Rainville, a déclaré ce samedi au cours d’une table ronde virtuelle sur le thème de la reprise des activités dans l’industrie aéronautique et des transports aériens qu’il y aura une hausse de frais à laquelle les voyageurs seront confrontés lors de leur prochain départ de Montréal, « On brûle du cash comme ça ne se peut pas actuellement (…) Il y a quelqu’un au bout de la ligne qui va payer pour continuer d’assurer les services. Et malheureusement, dans notre système utilisateur-payeur, c’est le client, le passager qui va payer. » a-t-il annoncé, selon le journal de Montréal.

Publicité
Publicité
Publicité

Toutefois, le gestionnaire des Aéroports de Montréal et de Mirabel n’a pas donné le montant exact de cette hausse. Mais il a précisé que les frais « devront augmenter de manière importante ».

Ainsi, les voyageurs devront s’attendre à une hausse importante des frais lors de leur prochain voyage au départ de l’Aéroport Montréal-Trudeau à Dorval.

En avril dernier, l’Aéroport de Montréal avait indiqué que la paralysée des activités aériennes causée par la crise sanitaire du coronavirus, entrainerait un manque à gagner de 250 M$ et l’arrêt partiel ou complet de nombreux projets de construction.

M. Rainville a dit s’attendre à ce que le gouvernement fédéral vienne en aide aux aéroports si la situation devait se prolonger encore longtemps. Ottawa a déjà annoncé la suspension de 10 mois de loyer aux aéroports canadiens, une économie de 38M$ pour l’Aéroport de Montréal.

Lire aussi : Entrée au Canada : le pays impose des restrictions

À Découvrir Aussi