PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Algérie – importation des véhicules de moins de 3 ans : le gouvernement a tranché

Algérie – importation des véhicules de moins de 3 ans : le gouvernement a tranché

Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali, a révélé, samedi 03 octobre, la décision du gouvernement de geler l’importation de voitures de moins de trois ans.

Publicité
Publicité
Publicité

Le ministre de l’Industrie a annoncé cette décision en marge de la Conférence « Algeria Disrupt 2020 » sur les Startups, ouverte au Centre international des Conférences du Club des Pins, à l’ouest d’Alger.

Lire aussi : Algérie – importation des véhicules neufs : ce qu’il faut savoir

Dans sa déclaration à l’agence de presse algérienne, le ministre a confirmé que la procédure d’importation de voitures de moins de trois ans a été gelée, « L’importation des voitures de moins de trois ans a été gelée (…) Nous ne voulons pas importer de la ferraille (…) Et nous ne voulons pas encourager le marché informel de la devise ».

Selon le ministre, une voiture de moins de trois ans achetée d’Europe « aura roulé 20.000 km au maximum » et son prix devient excessivement cher pour un consommateur algérien touchant un salaire moyen. Ait Ali n’a pas manqué de signaler que l’importation de véhicules « plus vieux » n’intéressait pas le gouvernement algérien, « Maintenant, si on compte acheter des véhicules de moins de dix ans à la place de ceux de moins de trois ans, comme ça a été fait dans le passé, la ferraille ne nous intéresse pas », a-t-il précisé.

Le ministre de l’industrie a rappelé que cette mesure a été introduite dans la loi de finances de 2020, « parce qu’il n’y avait pas la possibilité d’importer des véhicules neufs ». « Pour acheter des voitures d’occasion, les gens iront au marché informel, alors que l’État ne peut en aucun cas encourager ce marché », a-t-il fait savoir.

À Découvrir Aussi