PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Change parallèle : 3 éléments qui expliquent le prix élevé de l’euro

Algérie : marché noir de la devise – le prix de l’euro reste élevé

Malgré a fermeture des frontières et l’absence totale des vols commerciaux, le marché parallèle de la devise reste équilibré. L’euro a franchi depuis quelques jours la barre symbolique des 200 dinars, qu’est ce qui explique une valeur si élevée au moment où les échanges se font rares sur le marché noir ?

Publicité
Publicité
Publicité

L’euro a connu une baisse significative après la fermeture des frontières, il s’échangeait même à 189 dinars le mois de juin dernier. Mais les cours de l’euro ont remonté doucement jusqu’à dépasser les 200 dinars. Le site spécialisé, Visa & Voyages Algérie a livré quelques quelques éléments qui ont soutenu la valeur de l’euro sur le marché noir.

1/ L’amélioration de la situation sanitaire en Algérie

Après avoir connu un rebond mi-juin, la situation sanitaire liée au Covid-19 n’a cessé de s’améliorer depuis maintenant presque 3 mois. Le nombre de cas d’infection est en baisse constante depuis la fin du mois de juillet. Cela laisse les acteurs du marché espérer une réouverture des frontières et la reprise des vols commerciaux avec l’Europe.

2/ La baisse du dinar sur le marché officiel

En début d’année, l’euro s’échangeait en moyenne à 133 dinars algériens sur le marché officiel de change. Depuis, il n’a cessé de gagner en valeurs jusqu’à dépassé la barre des 150 dinars. Dans les dernières cotations publiées par le banque d’Algérie 1 euro est échangé à la vente contre 152,44 dinars.

3/ Des vendeurs réticents

Les vendeurs restent réticents et préfèrent ne pas céder leurs devises en cette période de crise sanitaire. Ils restent convaincus que la situation va s’améliorer et que la réouverture des frontières et la reprise des vols internationaux ramènera la demande à son état d’avant crise.

Lire aussi : Algérie – Taux de change : l’euro et le dollar se stabilisent

À Découvrir Aussi