PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Coronavirus : en avion, il est presque impossible de contracter le virus

Peut-on contracter le coronavirus en avion ?

Le pentagone vient de publier une étude très rassurante sur les risques de contamination par la Covid-19 en avion. L’IATA (Association du transport aérien international) avait déjà rassuré sur la faible possibilité de contracter le virus dans un avion.

Publicité
Publicité
Publicité

L’étude du ministère américain de la défense, a conclu qu’un « passager aurait besoin de voler pendant 54 heures sans interruption avec une personne infectée par le COVID-19 pour contracter la maladie ».

Déroulement de l’étude

L’étude a été réalisée à bord des Boeing 767 et 777 spécifiquement préparés pour ces tests. Les chercheurs ont mesuré à l’aide de traceurs fluorescents et de capture le volume d’aérosols contagieux transmis aux autres passagers par un mannequin simulant un individu infecté respirant normalement.

Les passagers assis à côté, devant et derrière le mannequin, matérialisés par des capteurs étaient les plus exposés. Les chercheurs ont remarqué que 99,7% des particules infectées ont été éliminées en 5 minutes avant d’atteindre les passagers grâce aux systèmes de ventilation. L’élimination des aérosols atteint 99,9% pour les 40 sièges les plus proches. Des résultats qui ont conduit les équipes à conclure que la transmission du virus était nulle pendant 12 heures de vol.

L’étude reste limitée par le fait que la personne infectée ne s’est pas déplacée dans la cabine. Cependant, elle reste rassurante car il faudrait 54 heures de vol non-stop pour inhaler une charge virale suffisante pour tomber malade.

Lire aussi : Coronavirus – Tests PCR : une grosse arnaque ?

À Découvrir Aussi