Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Coronavirus : peut-on se baigner sans risque ?

Baignade et Coronavirus

L’arrivée de l’été, qui est traditionnellement une saison de baignade, est marquée cette année par une crise sanitaire inédite, pousse beaucoup de personnes à se poser cette question : peut-on se baigner sans risque d’attraper le nouveau coronavirus ?

Publicité

Aucune étude concernant la survie du SARS-CoV-2 dans l’eau n’est disponible l’heure actuelle », a indiqué mars dernier, la société française d’hygiène hospitalière. Mais aujourd’hui, les amoureux de la mer peuvent se réjouir car des études récentes sont effectuées sur la transmission du virus dans l’eau et dont les premiers résultats rassurent «   le risque de contracter le virus lors d’une baignade en mer est extrêmement faible ». Au cours d’une étude menée du 22 au 27 avril, quatre échantillons d’un litre d’eau de mer prélevés sur trois façades maritimes françaises, aucune trace de coronavirus n’a été détectée. L’étude ne « vaut toutefois pas certitude pour l’ensemble des coquillages et des eaux marines métropolitaines », a souligné l’institut français de recherche pour l’exploitation de la mer, qui reste prudent et indique que des analyses supplémentaires sont en cours.

Si le risque reste très faible en mer, l’eau de piscine, elle aussi ne semble pas un lieu propice pour la survie et le développement du Covid-19. « La chlorine présente dans l’eau de piscine va effectivement tuer les virus et les bactéries », a confirmé la spécialiste Fabienne EL-Khoury, qui estime que le danger de contamination ne vient pas de l’eau mais de la présence des gens dans un lieu fermé.

Les vacanciers devront éviter la fréquentation des lacs et autres bassins naturels car ces eaux non traitées peuvent être un lieu propice pour la survie du Covid-19. Un avis partagé entre la spécialiste et le conseil supérieur de la recherche scientifique espagnol.

À Découvrir Aussi