Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Coronavirus – Tests PCR : une grosse arnaque ?

Coronavirus – le test PCR est-il une arnaque ?

Dans une tribune publiée sur France Soir, Peter El Baze, ancien médecin à Nice, dénonce la grande supercherie des tests PCR.

Publicité

Selon le médecin, dans les résultats d’un test PCR , un facteur très important est négligé, c’est le CT (Threshold Cycle) : Le coefficient d’amplification de l’ADN, du nombre de cycles d’amplification.

Le test ne permet pas de détecter des virus entiers en état de marche, mais uniquement des morceaux de ces virus actifs ou non. Donc il peut détecter des petits morceaux de virus d’une infection qui date de plusieurs semaines, ou plus.

D’après le médecin, le nombre de morceaux d’ARN viral lors des prélèvements est minime. Pour pouvoir les détecter, Il faut donc augmenter le nombre de morceaux de manière très importante.

Pour cela, il faut transformer cet ARN viral en ADN puis mettre un produit qui fait que tous les ADN du prélèvement sont dupliqués de nombreuses fois. L’opération doit être répétée plusieurs fois.

Le problème qui se pose c’est que plus on la répète, plus on augmente leur nombre, plus le CT est grand, plus on risque d’avoir des faux positifs et moins on la répète, moins on a de faux positifs, mais plus on peut avoir des faux négatifs.

Les scientifiques recommandent qu’un CT doit se situer entre 20 et 30.  Dans la pratique des laboratoires d’analyses le plus souvent CT à 40 ou plus. Depuis début juin dernier, les PCR sont valables uniquement si le CT est à 30 au maximum.

Pour votre sécurité, Si votre test est positif, il est important de connaitre à quel CT et de refaire un autre test le lendemain pour confirmer, a insisté le docteur Peter El Baze.

Lire aussi : La France exige désormais un test PCR négatif aux personnes en provenance d’Algérie

À Découvrir Aussi