Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Coronavirus : vers l’annulation de « Aïd El Adha » en Algérie ?

Vers l’annulation de Aïd Al Adha en Algérie à cause de la crise sanitaire

À l’approche de la fête de l’Aïd El-Adha, les Algériens se demandent si cette fête religieuse sera célébrée. Le comité scientifique chargé du suivi de la pandémie de coronavirus en Algérie a exprimé son inquiétude quant aux éventuelles conséquences « désastreuses » qui pourraient résulter de la célébration de cette fête de l’Aïd El Adha et recommande de bien étudier les mesures à prendre pour éviter la propagation du coronavirus. Tandis que,la Commission ministérielle de la fatwa, n’avait pas écarté la possibilité de l’annulation de l’Aïd El-Adha cette année.

Publicité

« Le rituel du sacrifice du mouton pour la fête religieuse l’Aïd El Adha n’est pas recommandé dans les conditions actuelles. », selon le comité scientifique.

Il faut rappeler que l’épidémie connaît actuellement une hausse inquiétante et cela à cause du relâchement observé par la population depuis l’annonce du déconfinement, il y a plus de trois semaines.

À l’issue de la réunion qui s’est tenue lundi dernier avec la Commission de la fatwa relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, les membres du conseil scientifique ont recommandé à la commission d’essayer de convaincre les Algériens de renoncer à ce sacrifice qui pourrait mener vers une situation catastrophique dans le cas contraire, « Nous avons émis nos propositions à la lumière de la situation épidémiologique qui prévaut dans notre pays. Laquelle est actuellement très instable en termes d’évolution de l’épidémie. Nous avons fait valoir le risque sanitaire avant, pendant et après cette fête religieuse.

N’oublions pas que les marchés du cheptel fleurissent dans toutes les cités et les espaces publics à la veille de cette fête religieuse et parfois un mois avant. Cela constitue un risque majeur pour la propagation de l’épidémie alors que nous sommes tous mobilisés pour justement éviter ce type de regroupement et casser la chaîne de transmission.

Le problème se pose aussi le jour du sacrifice et les jours qui suivent avec les visites familiales et les repas familiaux », insiste le Dr Mohamed Bekkat qui rappelle le respect des mesures préventives prises par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19, «Le risque de nouvelles contaminations est réel dans ce genre de fêtes où la promiscuité constitue un facteur favorisant la propagation de ce type de virus, d’où l’importance de réduire les regroupements et casser la lien de contamination afin de sortir le plus rapidement possible de cette crise», a-t-il déclaré.

Aujourd’hui, c’est la commission de la Fatwa qui « doit engager la réflexion de manière concertée, et puiser dans les préceptes religieux et dans ‘‘el ijtihad’’ sachant que nous vivons actuellement une situation particulière de pandémie et livrer les arguments nécessaires pour convaincre et trancher définitivement la question car nous sommes à trois semaines de cette fête religieuse et notre pays enregistre une hausse des cas de contamination.

Nous souhaitons l’amélioration de la situation d’ici là », a -t-il insisté. Il a également indiqué que la réunion reste ouverte pour examiner les propositions des représentants des ministères du Commerce, de l’Intérieur et de l’Agriculture, lesquels auront également à présenter leurs arguments face à cette situation.

De son côté, le président de la commission a déclaré à la presse que « toutes les fatwas émises par la Commission se basent et obéissent aux recommandations du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie ».

À Découvrir Aussi