Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Crash du vol Air Algérie en 2014 : du nouveau dans l’affaire

Crash du vol Air Algérie en 2014

Le 24 juillet 2014, le vol AH5017 d’Air Algérie qui effectuait un vol Ouagadougou-Alger s’est écrasé dans le nord du Mali avec, à son bord 110 passagers, dont 54 Français, 23 Burkinabé, des Libanais, des Algériens et six membres d’équipage, tous Espagnols. Les 116 passagers et membres d’équipage sont morts.

Publicité
Publicité
Publicité

Six ans après cette tragédie aérienne, le parquet de Paris demande le renvoi de la compagnie Swiftair devant le tribunal correctionnel pour ‘homicides involontaires’, a rapporté hier jeudi 11 juin l’agence AFP.

En 2017, La compagnie espagnole avait été inculpée pour « homicides involontaires par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité ».

le rapport du Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) français avait conclu que la cause principale de l’accident était  la non-activation par les pilotes du système anti-givrage des moteurs, alors que l’avion traversait un orage violent. L’équipage de l’appareil ne pouvait pas réaliser que l’appareil perdait sa vitesse à cause d’un dépôt de glace sur les capteurs de l’avion. Un problème dans la formation ou dans le rythme de travail des pilotes était envisagé.

Pour rappel, La compagnie espagnole Swiftair était la propriétaire de l’avion, un McDonnell Douglas MD-83, qu’elle avait loué à Air Algérie. 

À Découvrir Aussi