Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Etats-Unis : des étudiants étrangers risquent l’expulsion

USA – les étudiants étrangers risquent l’expulsion

Les Etats Unis ont annoncé qu’il n’y aura pas de visa étudiant pour les étudiants étrangers inscrits dans des établissements dispensant des cours exclusivement en ligne, à la rentrée prochaine, ont annoncé lundi les services américains de l’immigration.

Publicité

Le gouvernement américain ne « donnera pas de visas aux étudiants inscrits dans des programmes intégralement en ligne à l’automne et les garde-frontières ne les laisseront pas entrer sur le territoire », ont-ils déclaré. ?

Selon le même communiqué, les étudiants déjà présents sur le sol américain « doivent quitter le pays ou prendre d’autres mesures, comme s’inscrire dans une école avec des cours en personne pour conserver leur statut légal »

Concernant les établissements qui opteront pour un modèle « hybride », ils devront certifier que leurs étudiants étrangers sont bien inscrits au maximum possible de cours en personne, afin que ceux-ci conservent leurs droits de séjour. Ces dérogations ne seront pas autorisées pour les études d’anglais ou des formations professionnelles.  

Ainsi, « Les étudiants étrangers se retrouvent à devoir choisir entre risquer leur vie dans des salles de classe ou se faire expulser », a réagi le sénateur Bernie Sanders, ancien prétendant à l’investiture démocrate pour la présidentielle du 3 novembre, qui a critiqué le président Trump « La cruauté de la Maison Blanche ne connaît aucune limite »

Trump avait déjà décidé de prolonger jusqu’à la fin de l’année la « pause » de la délivrance des cartes vertes et de l’étendre à de nombreux visas de travail. Le décret avait été signé le 22 juin concernait initialement les nouveaux demandeurs de visas H-1B, H-2B, H-4, J et L. Hors, cette annonce faite par ICE concerne les étudiants déjà en possession de leur visa étudiant F1 pour des études académiques ou M1 pour des formations professionnelles. 

Pour tenter de faire barrière à la pandémie de Covid-19, les universités américaines qui comptent en moyenne 5,5 % d’étudiants étrangers, se sont confinées en mars et basculées vers un enseignement en ligne, c’est le cas des étudiants étrangers de l’Université d’Harvard qui a déjà annoncé qu’à partir de la rentrée les cours se feront en ligne.

Cette décision plonge ainsi, les étudiants étrangers dans l’incertitude. Que cache cette nouvelle mesure venant de l’administration Trump ?

Le président Trump, pousse pour une remise en marche du pays bien que la pandémie ne soit pas sous contrôle. « Les écoles doivent rouvrir », a-t-il tweeté lundi.

Donald Trump, qui a fait de la lutte contre l’immigration un marqueur de sa présidence, a opéré plusieurs tours de vis contre les étrangers depuis le début de la crise sanitaire.

En juin, il a gelé jusqu’en 2021 l’émission des cartes vertes, qui offrent un statut de résident permanent aux États-Unis et de certains visas de travail, notamment ceux utilisés dans le secteur des nouvelles technologies, dans l’objectif affiché de réserver les postes aux Américains.

À Découvrir Aussi