Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Consommation d’huile d’olive : le top 5 des pays arabes

Huile d’olive – les 5 pays arabes qui consomment le plus par habitant

Selon les statistiques du Conseil oléicole international (COI) pour 2019 et 2020, la Syrie est le grand pays arabe consommateur de l’huile d’olive par habitant, tandis que le Maroc arrive en tête de la liste concernant la consommation totale, et la Tunisie est sur la première marche du podium des pays arabes exportateurs de cet aliment.

Publicité

Selon les statistiques du Conseil oléicole international, une organisation intergouvernementale comprenant 44 pays qui représentent 98% de la production mondiale d’huile d’olive, la consommation par habitant en Syrie est la plus élevée avec 4,5 kilogrammes par an, suivie par la Tunisie avec 3,5 kilogrammes, le Maroc avec 3,3 kilogrammes et la Palestine est venue Quatrième place avec 3,1 kilogrammes, et puis le Liban, avec un cinquième avec 2,9 kilogrammes.

Dans les rangs suivants, on retrouve la Jordanie (2,2 kg), l’Algérie (2 kg), puis l’Égypte (0,4 kg).

La différence reste significative entre les pays arabes qui dominent dans le domaine de la consommation individuelle d’huile d’olive, et entre les principaux pays producteurs du bassin nord méditerranéen. Le classement a changé Cependant, le classement arabe diffère en ce qui concerne la consommation totale des pays, car les chiffres du Conseil oléicole international indiquent que le Maroc arrive en tête et se classe au cinquième rang mondial avec 4% de la consommation mondiale totale d’huile d’olive selon les attentes de la saison agricole actuelle, car la consommation du royaume est d’environ 120 mille tonnes pour 150 mille au cours de la saison précédente.

La Syrie est classée deuxième dans le monde arabe et septième dans le monde, avec une part de 2,8% de la consommation mondiale, car il est prévu que sa consommation totale cette saison atteindra 86 mille tonnes, contre 75 mille la saison précédente. L’Algérie est arrivée troisième au niveau arabe et huitième au niveau mondial, avec un taux de 2,7%, avec une consommation d’environ 84 000 tonnes, selon les attentes de la campagne en cours, contre 86 000 la saison précédente.
La Tunisie s’est classée quatrième dans le monde arabe et neuvième dans le monde en termes de consommation totale de 1,4%, soit environ 43 000 tonnes au cours de cette année, contre environ 40 000 tonnes la saison précédente.

Production

La production mondiale d’huile d’olive pour la saison 2018-2019 est supérieure à 3,2 millions de tonnes par rapport à la production attendue pour la saison en cours de 3,1 millions de tonnes, soit une baisse de 2,3%, selon l’COI.

La Tunisie est arrivée en tête des pays arabes, avec une production qui a atteint la saison dernière plus de 140 000 tonnes, et cette saison devrait atteindre 300 000 tonnes, ce qui représente 9,5% de la production, et le Maroc est arrivé deuxième avec 4,6% de la production mondiale.

La Syrie occupe le troisième rang au niveau arabe, avec un taux de 3,8% de la production mondiale.

En quatrième position dans le monde arabe, nous trouvons l’Algérie avec 2,6% de la production mondiale, et on prévoit que la taille de sa récolte passera de 97 000 tonnes la saison dernière à 82 000 cette saison. L’Égypte s’est classée cinquième avec un taux de 0,9%. Importation :

L’Arabie saoudite est arrivée en tête des pays arabes, puisqu’elle a importé 35 000 tonnes la saison dernière, suivie par le Maroc avec 5 000 tonnes la saison dernière.

Exportation

La Tunisie est l’un des principaux pays exportateurs de l’huile d’olive au monde. Les autorités tunisiennes s’attendent à ce que d’ici la fin de la saison en cours, leurs exportations atteignent 300 mille tonnes. Cas unique La Tunisie est un modèle unique dans la région arabe car c’est le seul pays qui exporte des quantités dépassant de loin ce qu’elle consomme en interne à partir de la récolte d’huile d’olive, ce qui rend cette substance stratégiquement située dans la production agricole et les exportations. La Tunisie a produit 140 000 tonnes l’année dernière, et seulement 40 000 tonnes ont été consommées, et le reste est entièrement destiné à l’exportation.

En deuxième place dans le monde arabe en termes d’exportations d’huile d’olive, la Syrie est arrivée à environ 34 mille tonnes, puis le Maroc en troisième place avec 20 mille tonnes. La Palestine exporte environ 6 mille tonnes, puis le Liban cinquième avec des exportations estimées à 3 mille tonnes cette année.

À Découvrir Aussi