Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

L’eau de javel : quel risque pour la santé ?

L’eau de javel : quel risque pour la santé ?

L’eau javel est un produit nettoyant aux multiples avantages. Mais dont l’usage est controversé en raison de ses potentiels dangers. L’eau javel est produit qui reste toxique pour la santé et l’environnement. L’usager doit être protégé pour éviter le contact avec la peau ou les yeux ainsi que l’inhalation et l’ingestion accidentelle.

Lire aussi : 9 choses qu’il faut éviter de partager

Un produit à risques

Publicité

Utilisée par de nombreuses personnes, l’eau javel est un produit d’entretien qui possède des propriétés désinfectantes redoutables qui font d’elle un produit de choix dans les sociétés de nettoyage industriel, le ménage domestique et même la restauration collective. En effet, aucun micro-organisme connu ne semble pouvoir lui résister. Cependant, il ne faut pas négliger ses inconvénients sur la santé. 

En effet, les vapeurs d’eau de Javel combinées à la lumière et à un composé d’agrumes présent dans de nombreux produits ménagers peuvent former des particules en suspension dans l’air potentiellement dangereuses quand elles sont inhalées.

Dans des environnements intérieurs mal ventilés, les produits de blanchiment qui émettent des composés contenant du chlore comme l’acide hypochloreux (HOCl) et le chlore gazeux (Cl2), peuvent s’accumuler à des niveaux relativement élevés. En contact avec d’autres produits chimiques présents dans les maisons, ces gaz peuvent réagir. 

En outre, la lumière pourrait diviser le HOCI et le CI2 en un radical hydroxyle et un atome de chlore, susceptibles de réagir avec d’autres composés pour former des particules atmosphériques du nom d’aérosols organiques secondaires (SOA). Ce qui peut causer des problèmes respiratoires et d’autres effets néfastes sur la santé comme des irritations des yeux, du nez et de la gorge à l’origine de maux de tête ou encore de nausées.  

Mélanger l’eau de javel avec différents produits de nettoyage. Quel danger ?

Le mélange d’eau de Javel avec un produit acide est une cause fréquente d’accident, et ceci arrive notamment lors du nettoyage des toilettes en association avec un détartrant. L’acide agit sur l’eau de Javel et des émanations de chlore sont dégagées. 

Les scientifiques recommandent aux gens de ne pas utiliser l’eau de Javel en combinaison avec d’autres produits comme un déboucheur ou un détartrant. D’autre part, avec une solution concentrée, des vapeurs de chlore peuvent s’échapper sans que l’eau de Javel ait été mélangée avec un autre produit. Il est important d’ouvrir les fenêtres de la maison pendant le nettoyage afin de diminuer l’inhalation des produits ménagers.

Les produits ménagers et les risques respiratoires

La simple inhalation de chlore peut causer une irritation des voies respiratoires supérieures avec les yeux qui pleurent, le nez qui coule, une irritation de la gorge et de la toux. La toxicité des produits ménagers est souvent pointée du doigt. L’année dernière, des chercheurs norvégiens ont démontré que leur utilisation régulière entraînait une diminution des capacités respiratoires 

En 2017, une étude menée par l’Université d’Harvard et l’Inserm sur des professionnels de santé, qui ont souvent recours à des produits désinfectants, a montré qu’avoir régulièrement recours à la javel est associé à un risque augmenté de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive). Non traitée, cette maladie aboutit à une insuffisance respiratoire et peut être mortelle. 

Les tâches de nettoyage peuvent impliquer une exposition à des agents chimiques ayant des effets nocifs potentiels sur le système respiratoire, avec un risque accru d’asthme et des problèmes respiratoires grave à long terme.

Faire un usage raisonné

Opter pour des alternatives naturelles (savon noir, bicarbonate de soude…). L’application de l’eau de Javel se fait après un autre détergent et elle doit être diluée dans de l’eau froide. Elle ne doit pas être utilisée en même temps qu’un produit acide.

À Découvrir Aussi