PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Les crevettes sont aussi risquées que le poulet et la viande

Les risques d’intoxication alimentaire avec la crevette

La crevette est un aliment pratique facile à préparer. Elle se cuisine avec toutes les sauces et elle parfaite pour une cuisine équilibrée et savoureuse. Cependant, il est important de savoir manipuler les crevettes avant de les cuire, car elles peuvent être contaminées et représenter un grand danger pour notre organisme.

Lire aussi : Intoxication alimentaire : laver le poulet avant de le cuire, c’est dangereux

Publicité
Publicité
Publicité

Le poulet et la viande nécessitent d’être manipulés avec précaution avec la cuisson pour éviter d’éventuelles intoxications alimentaires.

Qu’en est-il des crevettes ? On soupçonne moins ce fruit de mer d’être contaminé par des bactéries et pourtant les études ont démontré le contraire !

La crevette : un grand risque d’intoxication alimentaire

Les crevettes, qu’elles soient grises ou roses peuvent contenir parfois un pourcentage très élevé de bactéries, et provoquer des malaises qui peuvent nous rendre malades.

En effet, 20 à 30% des crevettes sur le marché sont susceptibles d’être contaminées, explique Monique Lacroix, professeure titulaire du Centre INRS-Institut Armand-Frappier (Canada).

Dans l’émission « L’épicerie » de Radio-Canada, une analyse effectuée sur 20 échantillons de crevettes par l’Institut national de recherche scientifique a démontré que quatre échantillons contenaient plus de 1 million de bactéries par grammes de crevettes.

Les crevettes crues en provenance de Aquaworld (Vietnam) et des crevettes déjà cuites (Canada) ont été incriminées. Ces dernières sont vendues crues ou décongelées dans les hypermarchés.

Pour Mme Lacroix, lorsque le seuil de 1 million de bactéries par gramme est atteint, les crevettes deviennent impropres à la consommation. Notamment chez les personnes âgées. La contamination microbienne des crevettes commence dès le stade de l’élevage et se poursuit tout au long de la chaine de transformation. Quand la chaine de froid est rompue, les bactéries se multiplient de façon exponentielle.

Quelles précautions prendre à la maison ?

Les crevettes doivent être manipulées avec soin. Les mesures d’hygiène doivent être strictes pour ne pas contaminer l’environnement de travail. La cuisson est aussi importante car une température de 74° détruit toutes les bactéries contenues dans la crevette.

Lire aussi : Intoxication alimentaire : laver la viande avant la cuisson, c’est dangereux

À Découvrir Aussi