PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

L’euro continue de chuter, un marché noir émerge sur les réseaux sociaux

Le change se fait désormais sur internt

À l’heure où l’Algérie traverse une crise sanitaire sans précédent, le marché de change parallèle est perturbé, ce qui amène les cambistes à garder la monnaie européenne. Résultat, un marché virtuel s’installe sur internet.

Publicité

Le change se fait désormais sur Internet

Malgré une forte baisse dans les propositions de vente (l’euro est proposé à 183 dinars), il n’y a presque plus de demande sur le marché noir. « Le marché est à l’arrêt. Tout est bloqué », confirme un cambiste.. Du coup, même les cambistes préfèrent attendre. Un marché virtuel se crée donc sur les réseaux sociaux, où la négociation de prix se fait avec les vendeurs. Ce qui rend difficile d’avoir un prix fixe.

À Découvrir Aussi