PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Publicité

Pendant combien de temps le gel hydroalcoolique reste t-il efficace ?

Gel Hydroalcoolique – tout ce que vous devez savoir

En pleine épidémie de coronavirus, les solutions et gels hydro-alcooliques sont à privilégier pour faire barrage au virus. Mais leur efficacité est établie dans des conditions bien précises de quantité et de durée. Elles qui sont indiquées sur les flacons dans les conseils d’utilisation. Il n’est pas rare que la quantité prescrite soit de 3 voire 4 ml, et la durée de frottage préconisée d’une minute. Il faut respecter ces prescriptions, faute de quoi l’efficacité n’est pas assurée, « Clairement, en utiliser peu et rapidement ne sert à rien », mettent en garde les scientifiques.

Publicité
Publicité
Publicité

Les solutions hydro-alcooliques peuvent s’utiliser au long cours « parce que les virus et les contaminations il y en a toute l’année » mais, il faut par contre favoriser leur recours en période épidémique.

Comment utiliser le gel hydro-alcoolique ?

  1. Verser du gel hydro-alcoolique dans le creux d’une main (les mains doivent être propres (non souillées) et sèches sinon l’efficacité antiseptique de l’alcool diminue) ;
  2.  Frictionner les mains paume contre paume/dos des mains/entre les doigts/les dos des doigts/les pouces/le bout des doigts et des ongles) jusqu’à ce qu’elles redeviennent totalement sèches (preuve que l’alcool a bien été absorbé). Généralement, le temps de friction est d’au moins 30 secondes. Ne pas rincer.

À quelle fréquence ?

Aussi souvent que nécessaire pendant l’épidémie de coronavirus : compte tenu des modes de sa transmission (directe par gouttelettes ou indirecte par les mains), l’hygiène des mains doit être réalisée fréquemment dans tous les espaces communs (domicile, écoles, lieux de travail, etc.) soit via le lavage des mains à l’eau et au savon ou via une FHA (friction au gel hydro-alcoolique) avec un produit contenant au moins 60% d’alcool. Il faut le faire :

  1. Après toute manipulation d’un masque (tout type de masque) ;
  2. Avant de préparer les repas, de les servir et de manger ;
  3. Avant de sortir de chez soi ;
  4. Après s’être mouché, avoir toussé ou éternué ;
  5. Après avoir rendu visite à une personne malade ;
  6. Après chaque sortie à l’extérieur ;
  7. Après avoir pris les transports en commun (ou partagés) ;
  8. Après avoir touché aux parties communes d’un immeuble.

Combien de temps peut-on garder un gel hydro-alcoolique après ouverture ?

Pour rester efficace,une fois que le flacon de la solution hydro-alcoolique a été ouvert, il n’est plus stérile c’est-à-dire que même si vous refermez le bouchon à chaque fois, il doit être consommé dans le mois suivant l’ouvertureet après il faut le jeter. Il est ainsi conseillé de choisir des petits flacons qu’on va finir vite plutôt que des gros qui durent longtemps. 

Gel hydro-alcoolique et coronavirus.

Les autorités sanitaires recommandent l’utilisation de solutions et gels hydro-alcooliques en l’absence d’eau et de savon. Mais pas n’importe lesquels. L’idéal est qu’ils aient été testés selon la norme NF EN 14476 car ils ont fait la preuve de leur efficacité contre les virus. En l’absence de référence à cette norme sont également recommandés les produits à base d’alcool éthylique (éthanol) ou d’alcool propylique (propane-1-ol ou n-propanol) ou d’alcool isopropylique (propane-2-ol ou isopropanol) dont la concentration optimale est comprise entre 60% et 70% ou à une concentration comprise entre 520 et 630 mg/g. La concentration en alcool doit figurer visiblement sur l’étiquetage.

À Découvrir Aussi