Quantcast
PUBLIEZ VOTRE CATALOGUE
Nom de la société
Nom du contact
Adresse mail du contact
Titre du catalogue
Dates de validité du catalogue
Région/ville
Sélectionner une ville
  • Tout le territoire
  • Adrar
  • Aïn Defla
  • Aïn Témouchent
  • Alger
  • Annaba
  • Batna
  • Béchar
  • Béjaïa
  • Béni Abbès
  • Biskra
  • Blida
  • Bordj Baji Mokhtar
  • Bordj Bou Arreridj
  • Bouira
  • Boumerdès
  • Chlef
  • Constantine
  • Djanet
  • Djelfa
  • El Bayadh
  • El M'Ghair
  • El Meniaa
  • El Oued
  • El Tarf
  • Ghardaïa
  • Guelma
  • Illizi
  • In Guezzam
  • In Salah
  • Jijel
  • Khenchela
  • Laghouat
  • M'Sila
  • Mascara
  • Médéa
  • Mila
  • Mostaganem
  • Naâma
  • Oran
  • Ouargla
  • Ouled Djellal
  • Oum El Bouaghi
  • Relizane
  • Saïda
  • Sétif
  • Sidi Bel Abbès
  • Skikda
  • Souk Ahras
  • Tamanrasset
  • Tébessa
  • Tiaret
  • Timimoun
  • Tindouf
  • Tipaza
  • Tissemsilt
  • Tizi Ouzou
  • Tlemcen
  • Touggourt
Catalogue
Description du catalogue

Relations entre l’Algérie et la France : ce qu’a dit Tebboune

Relations entre l’Algérie et la France, ce qu’a dit Tebboune

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a évoqué, dans un entretien accordé ce samedi à France 24, le problème de la mémoire entre l’Algérie et la France.

Publicité

En effet, le président algérien estime qu’il existe aujourd’hui une opportunité d’« aller loin dans le règlement du problème de la mémoire » avec la France.

Abdelmadjid Tebboune se félicite notamment du retour de 24 crânes de combattants algériens, tués lors des massacres de l’armée coloniale française entre 1849 et 1854, qui avaient été transférés vers la France, puis conservés dans des boîtes au Musée d’histoire naturelle de Paris. Le président algérien désigne cet acte de « demi-excuses » de la part de la France pour les crimes commis pendant la période coloniale en Algérie. Mais le président espère de véritables excuses aux Algériens de la part de Paris.

Dans son entretien, Tebboune revient sur le Hirak et évoque une possible libération d’autres prisonniers. Le président espère pouvoir organiser un référendum sur une nouvelle Constitution qui mettra fin au régime présidentiel au mois de septembre.

À Découvrir Aussi